Néouvielle grandes voies

Aller en bas

Néouvielle grandes voies Empty Néouvielle grandes voies

Message par VincentB le Mer 4 Juil - 12:00

Bonjour,

Voilà je prévois d'aller passer du temps dans le massif du néouvielle fin juillet à fin août pour faire notamment de la grande voie équipée aux pics d'Espade, face ouest du néouvielle et dans les environs du lac cap de long. En exemple de projet: https://www.camptocamp.org/routes/56611/fr/grand-pic-d-espade-les-malheurs-de-pikachu
Toutes les voies se déroulent sur du granit très pur, digne des plus belles aiguilles de granit de chamonix. Selon les secteurs, il y a aussi des couennes d'altitude de niveau très abordable à proximité. Niveau 6a montagne sur spit requis pour les voies les plus abordables, possibilités de courses d’arêtes et faces nombreuses de niveau IV à V+/6a sur coinceurs pour les amateurs.

Des gens sont intéressés?
VincentB
VincentB

Messages : 32
Date d'inscription : 24/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Néouvielle grandes voies Empty Les malheurs de Pikachu

Message par VincentB le Mer 11 Juil - 23:14

Lundi, en compagnie de Marc, on est monté au refuge de la glère passer la nuit pour tenter une voie dans la face ouest du pic d'espade. La journée de mardi avait l'air bien exploitable pour aller profiter du granit merveilleux de cette face qui m'a souvent été ventée par d'autres grimpeurs. Nous ciblons une voie bien équipée,soutenue dans le 6a-6b, épiquement nommée « les malheurs de pikachu ».
On apprend au refuge qu'il n'y a pour l'instant pas vraiment eu foule cette année dans les voies de l'espade. Le caractère soutenu des voies couplé à une neige encore très présente sur les itinéraires d'approche n'y sont sûrement pas pour rien.
Au petit matin, les nuages de la veille semblent finir de se dissiper, ne restant plus que quelques bandes discrètes qui accrochent les sommets environnants. L'approche se révélera un peu plus compliquée que prévu à cause de nombreux passages à guet encore noyés par la fonte des névés, les sentes peu marquées et la traversée de quelques bandes de neiges raides.
Il fait frais à l'attaque de la voie, l'imposante et austère face nord ouest du néouvielle semble garder les lieux.La première longueur, pas la plus difficile, demandera de gérer le contact encore très froid du rocher et de se familiariser avec le style d'escalade particulier de l'espade.
Les grandes étendues de neiges en face de la voie donnent un goût très prononcé de haute montagne à l'escalade.
Les heures de marche avec les gros sacs se font vite oublier devant un rocher parfait, la voie nous happe inexorablement vers le haut malgré l'altitude qui se fait tout de même sentir avec l’absence d'acclimatation. L'ambiance est exceptionnelle dans cette paroi raide et compacte.
Le brouillard s'installera rapidement, nous laissant néanmoins parfois profiter du soleil et de la vue sur les sommets voisins.
Toutes les promesses de la voie sont tenues, le voyage est exigeant et les longueurs sont exceptionnellement belles dans ce niveau de cotation.
Tout le vocabulaire de la grimpe sur granit y passe ; dévers, dièdres,fissures à coincement, cheminée, dulfers physiques, jeux d'équilibres en dalle raide, pinces, réglettes.
Bien que la voie soit très bien équipée et fasse la part belle à la beauté de l'escalade plutôt qu'à l'engagement, les passages difficiles sont parfois bien obligatoires.
Environ 5 heures d'escalade plus tard, on arrive au relais sommital, sur une crête déchiquetée par mille tempêtes, les nuages se déchirent. Juste le temps de partager quelques commentaires sur ces longueurs d'anthologie et de profiter de quelques fugaces rayons de soleil et il est déjà temps de descendre au milieu des nuages.
Après de jolis rappels bien efficaces et raides entre soleil et brouillard, ce dernier finit par franchement s'installer au fur et à mesure de la descente jusqu'à devenir très épais, et commence à donner une ambiance fantomatique à la montagne. Après être d'abord facilement descendu en ramasse, on passera en suite plusieures heures à trouver notre chemin de retour au milieu d'un dédale de falaises et de moraines, le relief étant très difficile à lire sans visibilité aux abords des lacs. Une bonne soupe chaude au refuge pour se remettre et on continue la descente, retour à la voiture à minuit.
VincentB
VincentB

Messages : 32
Date d'inscription : 24/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum